23/01/2005

La DICTEE de Bernard PIVOT sur FR3

Les bienfaits de la gymnastique

 

On ne peut donner les sumos en exemple. Ce poussahs maous paraissent nourris de plus de saindoux que de sushis.

La liposuccion d’un sumo, quel boulot !

 

Les athlètes affûtés, à la silhouette fusiforme, au ventre plat, aux muscles saillants. Ils se sont donné bien du mal et ils se sont même condamnés à l’ascèse (l’ascète au beurre est un vieux calembour et une antinomie pour obtenir ces corps de rêve.)

 

Ils fuient les amateurs de bonne chère, les abonnés aux agapes fournies, aux gueuletons, aux mâchons, aux excès des carêmes-prenants. Ils ne lésinent sur aucuns frais d’entretien, de raffermissement et de rajeunissement de leur capital de chair et d’os.

 

Pour nous, gens lambda, qui aimons saucer, la gymnastique est une activité recommandée.

Adeptes du cheval d’arçons et de la corde à nœuds, nous ne serons cependant jamais les alter ego des culturistes.

Nous ne prétendons pas non plus être capables de réussir le schibboleth…

Excellentes pour la peau, les sudations sur le tatami ou sur le trampoline !

Nous éviterons ainsi les acnés inattendues, les urticaires inopinées, les érythèmes spontanés.

Finies, les mines pâlottes, les bouillottes, les marmottes !

Du sang ! Du souffle !

Rangés, les écharpes effrangées de tussah, les manteaux en breitschwanz.

Peu nous chaut la soie thermogène ! Tonifié, musclé par les exercices, le corps exulte.

 

Mais il faut que nous appréciions nos efforts, sinon gare aux claquages, aux synovites, aux douleurs aiguës du bâti rudoyé.

A chacun son rythme. Ne mêlons pas nos pompes aux oeuvres des acrobates.






18:03 Écrit par Entre nous... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Erreurs? Serais-je devenue complètement nulle en français. Je reconnais qu'habiter en Angleterr depuis 14 ans ne facilite pas les choses. Pourtant...
"aucuns" frais d'entretien?
paraissent "nourri"?

Écrit par : Laurence | 26/01/2005

Il n'y a pas de faute à "aucuns", j'ai fait des recherches sur Internet, puisque je trouvais bizarre qu'on mette un -s alors qu'il n'y a pas de frais. En fait, "aucun" est un adjectif, et ici il s'accorde avec "frais", qui est au pluriel.

Cependant, quelque chose m'intrigue : dans l'expression "Ils se sont donné bien du mal", il y a le verbe "être", on devrait donc accorder "donné" avec "ils" et par conséquent lui mettre un -s, alors pourquoi ne pas en mettre ? Par instinct, je n'en ai pas mis, mais il doit bien y avoir une règle de grammaire qui explique cela... Si quelqu'un à la réponse à ma question, faites-le moi savoir !

Écrit par : Moi | 19/08/2010

Les commentaires sont fermés.