20/09/2005

Bon anniversaire...

C’est ton anniversaire aujourd’hui, mon père  : 79 ans !

Je t’ai envoyé une carte postale, …signée de nous et des enfants. De cette façon, je suis certaine qu’elle ne reviendra pas dans ma boîte aux lettres comme l’année passée. C’est sans doute ma mère qui t’avait conseillé de la renvoyer, fâchée car j’avais fait l’impasse sur le sien… d’anniversaire.

Cette mère qui prétend être la mienne et qui m’a fait plus mal avec ces coups de langue qu’avec ces coups d’épée. Cette femme qui n’a pu assumer ma naissance car j’étais de sexe féminin. « Tu es venue trop vite, comme une lettre à la poste, tu as glissé comme un savon ! » Et tu es tombée sur le tarmac de l’entrée de la clinique. Tu es née dans la rue, … »

Elle ne s’est même pas rendue compte que j’étais sortie de son ventre, trop occupée à se serrer les abdominaux pour reprendre les formes de celle qui fut Miss M……à l’époque de sa splendeur.

Elle était jolie ma mère et c’est bien pour ça que mon père l’a épousé. Aucune lecture ne lui traversait l’esprit. Aucune l’intelligence ne l’effleurait….Une femme vide.

Un esprit vide dans un corps beau. Je ne lui ressemblais pas, elle ne m’aimait pas, et me l’a bien fait sentir. J’étais devenue son bouc-émissaire et mon père restait détaché. Histoire de femmes disait-il…

Et j’ai grandi comme ça entre deux garçons, dans un monde froid, sans poupée, pour me réfugier. Pas de place pour les poupées, sauf pour la grande qu’était ma mère.

Je me souviens qu’une fois par mois, je montais sur la sellette comme mes deux frères chez ce coiffeur pour hommes installé sur la petite place de la gare. Je passais à l’échafaud. « La même coupe pour les trois gamins… ! » lançait-il à mon père, d’un air entendu.

Les pyjamas trop petits de mon frère aîné passaient chez moi après que ma mère eut soin d’en recoudre la braguette fermée.

Ma 1ère robe de nuit a été le 1er cadeau de mon fiancé, j’avais vingt ans. « Quelle bague tu veux pour nos fiançailles ? »  m’avait-il glissé à l’oreille. « J’ai pas envie de bague. Tu sais ce qui me ferait plaisir ? Une robe de nuit ! »

J’ai choisi la plus belle des robes de nuit. Blanche, longue, avec des petites dentelles sur les épaules et dans l’ourlet du bas. J’étais Cendrillon…

Le 19 avril 1973, je me mariais et le conte de fée commençait…

J’ai tenu à enfiler cette fameuse robe de nuit pour l’accouchement de mes enfants. Elle m’a accompagnée dans mes efforts et les naissances se sont bien passées, en clinique, dans une salle réservée pour ça. Pas n’importe où, pas n’importe comment, pas avec n’importe qui. J’avais tout prévu…

Usée jusqu’à la corde, la robe de nuit de starlette a terminé ses jours comme loque à épousseter et je n’ai pu m’en séparer symboliquement que quand les enfants ont quitté la maison….          Fin de l’épisode.

 

L’automne est à nos portes et le temps nous emporte, vers d’autres saisons, vers d’autres horizons…

Aujourd’hui c’est ton anniversaire Papa, mais tu as choisi ton camp et il faut en assumer les conséquences… je ne téléphonerai pas…

Ce soir, notre petit-fils Thomas (18 mois) vient passer deux jours avec nous. C’est mon petit rayon de soleil en ce début d’automne bien frisquet. Il va me réchauffer le cœur.

A demain...





09:22 Écrit par Entre nous... | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

toi qui parle si rarement de toi ici J'ai pas de mot Annie, ton texte me touche si fort, j'en chiale
Tu es belle Annie

Écrit par : Ange | 20/09/2005

... J'écris ces quelques mots avec des larmes plein les yeux.
On ne raconte jamais si bien les choses que quand on les a vécues...
Et on finit toujours par avoir le Bonheur qu'on mérite !
Amitiés.

Écrit par : le Râleur.na | 20/09/2005

Je sais, ce genre d'attitude fait mal Mon père m'a dit un jour 'Je ne t'ai pas fait par amour mais par 'besoin''. J'avais une trentaine d'année. Depuis, notamment, je n'ai plus que mépris pour lui. Et je donne encore plus d'amour autour de moi...

Je te souhaite encore de nombreux bals, Cendrillon ;)

Écrit par : Marco | 20/09/2005

pfffff montées d'eaux salées en te lisant
je t'embrasse bien fort

Écrit par : bio- | 20/09/2005

A Annie,mon Amie. On se connaît un peu,trop peu,tu sais ce que je pense.
Permets-moi ,aujourd'hui,de t'embrasser plus fort que les autres fois.

Écrit par : DUKE | 20/09/2005

TE lire est un plaisir. C'est très bien. Passionnant.

Écrit par : | 20/09/2005

père de tout coeur avec toi... et mer ci pour ton mot, gros bisous

Écrit par : cocoli | 20/09/2005

De tout coeur avec toi, Annie A bientôt
Bisous

Écrit par : Pollux | 20/09/2005

Très beau texte ... ... qui nous fait découvrir une autre Annie.
Dommage que ce n'est pas de la pure fiction ...

Écrit par : François | 20/09/2005

très beau texte ... Très triste aussi quand les parents n'assument pas ...

Écrit par : Kathelyne | 20/09/2005

bas les masques et alors tu deviens encore plus une "grande dame" avec cette robe de nuit qui d'un coup illumine la féminité de ton passé et de ton aujourd'hui...
mais jamais je n'ai aimé les rancoeurs éternelles, même si justifiées et combien quand je te lis là... Qu'importe ton choix t'appartient et je le comprends. Mais si ce père, lui aussi, avait une histoire ( qui sait?) peut-être aussi "souffrante" qui l'eût empêcher non de ne point aimer, mais de mal aimer??? Bravo Annie de pouvoir en tout cas te révéler ainsi et par là nous révéler un peu plus aussi à nous-même. kiss

Écrit par : mik | 20/09/2005

./.

t'es un fausse blonde ou une fausse brune

Écrit par : | 21/09/2005

... Thomas, tu as une grand-mère formidable .... !
j'étais venu sur ton blog, Annie, pour me divertir et tu me trouves en train de chialer ..... en gros nounours que je suis !
je me réconforte à l'idée de te savoir pleinement heureuse, épanouie, avec ton mari et tes enfants ....
je t'embrasse bien amicalement

Écrit par : nanar | 21/09/2005

Poignant.. ....dur, mais plein d'amour....

Écrit par : la petite étoile | 22/09/2005

Bonjour Annie Ma chère Annie j'espère qu'un jour nous danserons un slow ensemble,avec la permission de
Monsieur of course.
Emouvant ton post.
bisou

Écrit par : DUKE | 22/09/2005

émouvant très émouvant, très beau texte...

tendres bisous

Écrit par : superlolo | 23/09/2005

... Mots poignants... superbes...

Écrit par : paikanne | 27/09/2005

Les commentaires sont fermés.