15/12/2005

Généreux et radins = incompatibilité

Dans la vie, il y a des gens généreux et d’autres radins.

Pourquoi sont-ils avares ?

Avares, radins, grippe-sous… D'où vient cet attachement excessif à l'argent ? Est-ce de l'égoïsme ? L'angoisse de manquer demain ? Un besoin de réassurance matérielle ? Pourquoi certains d'entre-nous débordent-ils de générosité quand d'autres paniquent à l'idée même d'ouvrir leur porte-monnaie ?

Harpagon, dans la pièce l'Avare, en est l'illustration parfaite. Près de ses sous, amassant précieusement tout ce qu'il gagne, strict dans toutes ses dépenses, redoutant le moindre excès, et surtout passionné par sa "cassette", il est bien plus qu'économe !

Amour de l'argent ?

Au quotidien, ce héros de Molière vous rappelle sûrement quelqu'un que vous connaissez. Quelqu'un qui, systématiquement, ne trouve plus son porte-monnaie au moment de payer l'addition au restaurant ! Agaçant, horripilant même, vous ne savez quoi faire face à ces grippe-sous. Parce que vous êtes tout simplement généreux, cela vous met hors de vous. D'autant plus, que ce refus de payer cache rarement un compte en banque vide, bien au contraire…

Comment s'explique ce comportement ? Comment se justifie la nécessité de mettre en permanence des sous de coté ? Est-ce l'angoisse de manquer de moyens si un problème devait survenir ? L’avare est aussi une personne qui aime profondément l'argent, et qui entretient avec lui une relation très forte. Signe de pouvoir, de domination, d'invincibilité : il pense ainsi être protégé.

Manque d'affection ?

Pourtant, l'avarice peut aussi et surtout détruire celui qui en souffre. Car l'avare est assez mal perçu en société. Les autres ne voient en lui qu'un éternel profiteur. Difficile alors d'établir une relation d'amitié, sentiment basée sur le partage. ! Il existe une multitude d'autres moyens que l'argent pour prouver son attachement. Et dites-vous que s'il agit ainsi ce n'est pas innocent, il a peut-être été longtemps privé de quelque chose de beaucoup moins matériel, comme de l'affection par exemple.

Si vous avez dans votre entourage un infatigable radin, vous pouvez toujours essayer de faire la grève du porte-monnaie quand l'addition arrive ou trouver d'autres moyens que les sous pour partager… A vous d'être ingénieux pour qu'au final vous ne soyez pas toujours perdant.

Dans tous les cas, tâchez de faire en sorte que l'argent ne s'immisce pas trop dans vos relations. Miser sur l'affectif, c'est tellement plus agréable ! Malheureusement, l’avare est aussi avare de sentiments…


11:47 Écrit par Entre nous... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

pièce de Molière j'ai vu au théatre... il y à tellements de choses... qui vient à l'ésprits... surtout avec ton dernier pour les SDF (BRAVO) (idée... fait comme j'ai fait pour amina (celle qui devais ce faire jeter les pierres sur la têtes... j'ai fait une pétition avec amnéstie internationale... elle est sauvée)... si on mais chacun un centimes... ça fait peutêtre un toit pour une famille...
Je te fais un bisous... que tu mérite avec tes mots... cocoli

Écrit par : cocoli | 15/12/2005

Les commentaires sont fermés.