10/02/2006

Bêtisier des caisses d'allocations familiales

J'ai une femme à l'état de grosse et je désire m'inscrire à la présentation.

Certificat prénatal pour mon enfant que je mets dans cette lettre pour arranger mon dossier.

Je vis maternellement avec ma concubine.

Je croyais que j'ai le droit de toucher pour le travail de mon cubain.

Quand mon petit a eu deux ans, la caisse m'en a coupé la moitié.

Mon mari est pour le moment décédé.

Habitant sur un derrière et ne m'y trouvant pas bien, je voudrais obtenir un prêt pour améliorer mon habitat.

Je ne possède que quelques pieds de vigne que mon fils fait marcher.

N'étant pas chômeur secouru, je me suis mis à ramasser un peu de tôle pour faire manger mes petits.

Faites des efforts, mon enfant va naître.

Je voudrais mon argent aussitôt que vous pourrez me l'envoyer, j'ai  été au lit avec le docteur pendant une semaine, et il ne me semble m’avoir fait aucun bien. Il faudra que je me procure un autre docteur.

Selon vos instructions, j'ai donné le jour à deux jumeaux dans une enveloppe ci-jointe.

Le bébé a besoin de lait et le père ne peut lui en donner.

Vous avez changé mon petit garçon en petite fille. Est-ce que cela fait une différence ?

Ma femme est enceinte, je vous envoie mes petites affaires dans ce papier.

Suite au passage du contrôleur, veuillez m'envoyer un carnet de maternité.

Au guichet, on m'a fait attendre une heure toute seule en file indienne.

Mes dents sont tellement mauvaises que je peux mâcher que du potage.

On a coupé les bourses de mon fils, il ne va plus en classe.

Comme mon pauvre mari doit partir chez les fous, je l'envoie à votre bureau.

Veuillez me faire connaître la marche à suivre pour une naissance.

Je suis restée malade à cheval sur deux mois.

J'espère que vous aurez pitié d'un pauvre homme qui a sept enfants à manger ainsi que sa femme et sa belle-mère.

Je suis devenue veuve après le décès de mon mari.

Je suis enceinte de cinq mois et je n'ai rien fait.

Ma rue a changé d'adresse.

Mon mari souffre d'un abcès sédentaire.

Orphelin à treize ans, j'ai vécu de droite à gauche mais toujours dans le droit chemin.

Mon mari est en creventorium, on lui a fait un plumeau -thorax.

Mon mari est mort depuis deux mois, que dois-je faire pour le sortir de la caisse ?

Depuis que le médecin a dit à mon mari de prendre la courtisane, il va mieux.

J'ai nourri mon enfant au sein sans arriver à joindre les deux bouts.

J'ai été victime d'un accident de la route provoqué par un chien en vélo.

Fille mère, je me suis mariée après coup.

Je me suis fait soigner avec les feuilles de maladie.

Je vis avec une tierce personne.

Mon enfant n'a pas une bonne glande tyrolienne.

L'accouchement était particulièrement difficile, il a fallu frayer un passage au chasse-neige.

J'ai mal à la tête et on m'a fait une césarienne.

Depuis que mon mari est mort, il n'y a plus de bête à cornes à la maison.

Je suis catholique pratiquante, pouvez-vous me dire si les pilules Carter pour le Foie sont remboursées ?

Question posée par une employée à un allocataire :

 - « Quelle était votre position lors de la conception de l'enfant ? »
 - « J'étais debout ».

14:28 Écrit par Entre nous... | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

J'ai passé un bon moment à lire ces perles.
A l'occasion , les perles du bloggueur..
Bon Wend

Écrit par : | 10/02/2006

Bonjour ANNIE Un bon we dans la sérénité.
Bisou

Écrit par : Duke | 10/02/2006

... Je te souhaite un excellent week end..Bizzz

Écrit par : martine | 10/02/2006

AAaaah, une bonne pinte de rire pour commencer la journée... y a rien de meilleur.

Merci Annie :o)

Écrit par : syrius | 11/02/2006

Les commentaires sont fermés.